'Car oui les militants et les adhérents de Paca étaient fiers d’avoir François, Secrétaire général de la CFDT'

Publié le 09/02/2017 à 10H02
Alors que ses proches et les militants CFDT, ses deux familles, se rassemblent pour accompagner François dans sa dernière demeure une multitude de souvenirs se bousculent.

En ce samedi matin à Mallemoisson petite commune des Alpes de Haute Provence comment ne pas être submergé par l’émotion et la tristesse. Vous connaissez tous son parcours de délégué syndical à l’hôpital de Digne jusqu’au Congrès de Nantes en passant par sa fédération, l’Union Départementale des Alpes de Haute Provence et ses joutes avec les responsables régionaux ne partageant pas la vision du recentrage.
Vous connaissez peut-être moins le rôle déterminant qu’il a joué pour notre région. Dès 2002 nous travaillons ensemble à une stratégie de reconquête régionale. Cependant celle-ci ne pesa pas devant l'enjeu des carrières longues en 2003 et nous patienterons encore un peu pour engager la région sur la voie du réformisme. Pendant cette période François continue de faire confiance à cette mêlée de responsables un peu atypique.
Une première ligne d’amis de longue date : Jeannot, Alain, François ; des militants acquis à sa cause pour former le reste du Packs GG, Michel, Mario, Luc Philippe Jean, Françoise, Pierre, Patrick Didier, Dominique et tant d’autres et puis des décalés de la FGTE de l’époque Charles et Rémy pour former la charnière centrale afin de lancer nos syndicats dans l’embut régional.
En bon président de cette équipe qu’il était, il se tenait informé par les deux superviseurs politiques Jacky puis Jean-Louis car malgré tout la maîtrise restait sa nature. Enfin pour assurer sur le terrain le coach Christian aura été particulièrement efficace.
En mars 2007 il assiste de loin à la transformation de l’essai lors du congrès régional d’Aubagne mais ne manque pas d’adresser ses chaleureuses félicitations à toute l’équipe. 
Lors du CNC d’avril 2007, le premier d’une URI Paca ayant retrouvé le sens confédéral, Charles terminait son intervention par "Le débat confédéral - de 2008 - sur les retraites nous procurera cette occasion d’inscrire l’URI Paca dans l’élan participatif et c’est avec une réelle fierté que nous inviterons notre Secrétaire Général qui, nous n’en doutons pas reviendra avec plaisir dans sa région.". Car oui les militants et les adhérents de Paca étaient fiers d’avoir François, Secrétaire général de la CFDT. Cette invitation fut concrétisée dès le 11 octobre 2007 lors du meeting à l’occasion de la mobilisation pour l’ANI modernisation du marché du travail. Son accueil fut inversement proportionnel à celui reçu 4 ans auparavant lors du congrès de l’URI en juin 2003 chez lui à Digne. Des militants chaleureux, s’adonnant à des séances photos, ou encore échangeant sur la stratégie CFDT ce qui n’a pas manqué de réjouir François ce jour là. Il n’a cessé par la suite d’être un soutien à nos initiatives, physiquement quand son agenda lui permettait, à distance lorsqu’une un secrétaire national était présent. Sa confiance envers les responsables régionaux et la volonté politiques des syndicats de PACA fut communicative à toute l’organisation puisque vous n’avez pas hésité à le suivre lorsqu’il a souhaité que sa région retrouve une place au BN lors du congrès de Tours.
Enfin le congrès de Marseille fut pour François un réel plaisir. Quel symbole pour lui, pour nous ! Le fruit d’un long travail qu’il est venu partager avec beaucoup d’amitié lors de la soirée de l’URI accompagné de Laurent. Vous aurez compris que François aura été très actif pour impliquer sa région dans la CFDT alors nous vous invitons à vous arrêter à Mallemoisson lors d’un de vos voyages.
Venez lui rendre hommage dans ce petit cimetière à flan de colline de Provence Alpes Côte d’Azur.
Venez saluer ce grand humaniste ce grand syndicaliste ce grand homme avec qui c’était pas pareil !