[Déclaration] Patrick Prost intervient au Comité régional de l'Habitat

Publié le 21/01/2014 à 15H49
Patrick Prost, en charge du dossier Logement, intervient au Comité régional de l'Habitat le 14 janvier 2014.

 Le monde du logement social s’implique fortement au travers de différents pactes ou accords. Ainsi, le mouvement HLM, Action Logement et l’Etat s’engagent sur un objectif ambitieux de production de logements sociaux. 120 000 logements sociaux doivent sortir de terre annuellement. Des ANI abordent aussi cette problématique car se sont bien les salariés qui doivent en profiter. L’Etat et les CRH doivent décliner localement ces différents engagements. Ainsi sur Paca la production de logement sociaux doit être de plus de 16 000 logements sociaux. La CFDT prend ces engagements de manière positive et souhaite fortement leurs réalisations. Pour autant le retard pris depuis 1985, sera difficile à combler. La CFDT chiffre ce manque à 100000 logements sociaux. Passer de 8 300 logements sociaux à 16 000 annuellement est un réel défi. Le BTP est en première ligne, l’emploi aussi ! Cette relance doit permettre de dynamiser ce secteur fragilisé depuis quelques années. L’implication de l’ensemble des acteurs est une absolue nécessité. Chacun doit prendre sa part de responsabilité dans cet objectif.

La CFDT sera vigilante sur la répartition des crédits. Ainsi la très grande proportion doit être portée sur les PLAI et PLUS. Concernant les PLS, voir les PLI il faut aussi en décliner. Les PLS et PLI sont essentiellement portés par Action logement avec des aides de l’ETAT. Mettre du PLS et/ou du PLI c’est aussi répondre à une partie de la population dont les revenus sont insuffisants pour aller dans le privé. C’est aussi répondre à une demande de salariés ou fonctionnaires qui ne peuvent, du fait de revenus légèrement au dessus des plafonds, prétendre aux logements sociaux. C’est aussi répondre à de la mixité sociale. D’ailleurs je voudrai saluer le travail fait pour le logement des fonctionnaires au travers du CIAS et de la SRIAS PACA. Pour autant il faut savoir que de nombreux fonctionnaires ne trouvent pas de logements sociaux malgré le contingent préfectoral. A ce sujet il serait intéressant d’avoir une étude pour les membres du CRH.

La répartition des logements sociaux doit aussi se faire de manière juste et équilibré sur l’ensemble du territoire PACA. Il ne faut pas oublier la problématique des zones côtières d’Hyères à Menton ou trouver du logement social est un véritable exploit. La CFDT pense que la Zone A doit être étendue. Nous avons aussi en PACA ( bande côtière et certaines villes de l’intérieur ) des offres de loyers et un coût du foncier aussi important qu’à Paris ou en proche banlieue. Il faut aussi en tenir compte.

Enfin, les PLH devraient se développer surtout de manière volontariste et une attention particulière doit être portée sur la création de PDH. Concernant les PLH des localités soumis à la loi SRU et des nouvelles règles celles ci devront démontrées leurs volontés d’y arriver.