LE 21 JANVIER, MARCHONS POUR LA RÉPUBLIQUE ET CONTRE LA LOI ASILE IMMIGRATION : LIEUX DE RASSEMBLEMENTS EN PACA

Publié le 09/01/2024 (mis à jour le 17/01/2024)

201 personnalités issues d’horizons très divers appellent à marcher le 21 janvier prochain dans toute la France pour appeler le Président de la République à renoncer à la loi « asile immigration ». 

En région PACA, les rassemblements prévus : 

  • Alpes de Haute Provence :  Dignes les Bains, le 20 janvier à 14 h 30, place Général de Gaulle
  • Hautes-Alpes : Gap, départ de la préfecture à 10 h 30
  • Alpes Maritimes : Cannes, Parvis de la Gare à 10 h, Nice, place Garibaldi à 16 h 00
  • Bouches du Rhône : Départ de la porte d’Aix à 14 h 00 Marseille, Arles à 15 h Place de la République, Aix en Provence à 10 h 30 à la Rotonde
  • Var : Draguignan, 10 h 30 de la sous-préfecture, Toulon, cortège à 11 h 00 au carré du port
  • Vaucluse : Avignon, départ 14h30 rue Jean Jaurès 

mceclip0 - 2024-01-09 07h50m35s

Vous pouvez aussi signer l'appel, en suivant le lien suivant : https://21janvier.fr/

"Marchons pour la Liberté, l’égalité, la fraternité 

Dans notre diversité d’idées, d’engagements, de professions, nous exprimons notre grande inquiétude après le vote de la loi dite « asile-immigration ». C’est un tournant dangereux dans l’histoire de notre République.

D’abord parce que cette loi ne répond pas aux causes de l’exil forcé d’hommes, de femmes, d’enfants fuyant les guerres ou le réchauffement climatique, ni aux défis de l’accueil dans la dignité, ni au défi de la définition d’une politique digne et humaine d’intégration.

Ensuite, parce qu’elle a été rédigée sous la dictée des marchands de haine qui rêvent d’imposer à la France leur projet de « préférence nationale ». Elle torpille les piliers porteurs de notre pacte républicain, hérité du Conseil national de la Résistance. Elle s’attaque ainsi au droit du sol autant qu’aux droits fondamentaux proclamés par la Constitution : au travail, à l’éducation, au logement, à la santé… Ce faisant, tous et toutes, Français autant qu’étrangers, nous nous trouvons menacés.

Victor Hugo écrivait : « Étouffez toutes les haines, éloignez tous les ressentiments, soyez unis, vous serez invincibles. » 

Soucieux de rassemblement et de solidarité plutôt que de division sans fin de notre société, nous demandons au Président de la République de ne pas promulguer cette loi.

Le dimanche 21 janvier nous appelons à manifester dans notre diversité notre attachement à la devise de la République : « Liberté, égalité, fraternité."

Pour aller plus loin