Une entreprise maralpine en grève illimitée suite à un plan de fermetures de sites

Publié le 24/05/2017 à 08H55
Entre 140 et 160 emplois menacés sur 747
Comme il y a deux ans, l’entreprise allemande Linde Gas, spécialisée dans la production des gaz à usages industriels et médicaux, rentre dans un processus de restructuration. Le projet en cours, concerne la fermeture de cinq sites et demi en France, avec la suppression de 140 emplois, sur un effectif total de 747 employés. 

Dès lors, le site du  BAOU ROUX, à la Roquette sur Var, touché par cette restructuration, est en grève illimitée.
Selon un délégué syndical CFDT, "l'entreprise est saine, rentable et ne connaît aucune difficulté financière. Mais au nom de la cupidité de nos dirigeants, l’objectif majeur est de réaliser des profits financiers supplémentaires au détriment de ses employés. Nous sommes dans l’incompréhension totale, il n’y a plus de respect de l’humain et cela va même à l’encontre de nos clients. Le dialogue social ne repose que sur les propositions de départ de la part de nos dirigeants." 
Ce plan, nommé « Lift », n’aurait qu’un objectif : la réduction de coûts d’un montant de 370 millions d’euros pour l’ensemble de la région EMEA (Europe, Middle East et Afrique), économie centrée sur une compression des personnels, 160 donc sur les 747 que compte aujourd’hui la France.
La CFDT s’oppose à ces mesures injustifiées et incohérentes, « compte tenu, des résultats financiers obtenus par l’effort de tous, soit un résultat opérationnel de 27 % en France pour un chiffre d’affaires de 247 M€ ».
Du coup, le groupe américain Praxair pourrait absorber la structure française qui disparaîtrait purement et simplement.
Dans les Alpes Maritimes pourrait se poser un problème d'approvisionnement en oxygène médical, entre autres, la chaîne de distribution s'en trouvant démesurément étirée...