Des salariés grecs exploités par une société de location de voitures dans les Alpes Maritimes

Publié le 10/06/2013 à 16H24
La Société ARWE Service France, prestataire des loueurs EUROPCAR/AVIS/HERTZ/SIXT, a recours à des salariés grecs afin d'augmenter ses effectifs pendant la saison touristique. Le syndicat de la Métallurgie des Alpes Maritimes appelle à manifester le samedi 29 juin prochain à l'aéroport de Nice de 09h30 à 12h00 devant le centre de loueur de voiture.

Le Syndicat de la Métallurgie Cfdt des Alpes Maritimes alerte sur les pratiques de DUMPING SOCIAL de la Société ARWE SERVICE SERVICE France, prestataire des Loueurs EUROPCAR/AVIS/HERTZ/SIXT. En effet, pour la deuxième année consécutive, cette entreprise étoffe ses effectifs pour la durée de la saison touristique en ayant recours à l’emploi de 35 salariés grecs.

Ces salariés sont embauchés sous contrat de travail allemand au travers d’un détachement intra groupe. Ce procédé permet  à la Société ARWE SERVICE France de s’acquitter d‘un taux de cotisations patronales Allemagne de 19,76% (alors qu’en France les mêmes cotisations sont de 45%). Le maintien de l’affiliation des travailleurs détachés au régime de sécurité sociale de leur pays d’embauche (l’Allemagne), permet à ARWE SERVICE France de réaliser des plus-values sur les coûts salariaux et engendre de fait une concurrence déloyale avec les salariés azuréens sur le coût de la main d’œuvre.  A cela s’ajoute  que les salariés grecs  ne perçoivent pas l’ensemble des avantages légaux et  conventionnels de leurs collègues Français. Ces 'déplacés économiques Low cost' ne parlent, ni ne lisent le Français ni l’Allemand pour la plupart. En Novembre 2012,  l’Inspection du Travail de Nice a relevé un Procès-verbal d’infraction pour travail dissimulé. En effet, les nombreuses heures de travail supplémentaires que ces salariés effectuaient ne figuraient pas sur leur bulletin de salaire….

Le Syndicat de la Métallurgie CFDT des Alpes Maritimes s’est constitué Partie Civile.

Plusieurs actions en direction des partis politiques ont permis de sensibiliser les élus niçois et plusieurs députés européens sur cette situation de Dumping Social.  L’action du 29 juin vise  à alerter l’opinion publique, les responsables politiques et économiques du département pour les inciter à agir afin que cesse le dumping social et l’exclusion des citoyens azuréens du marché local de l’emploi.