Carrefour : La grogne sociale prend de l'ampleur

Publié le 29/12/2015 à 10H16
A Nice, les salariés se sont donnés rendez-vous ce matin à partir de 8h30, sur le site de Carrefour TNL, boulevard du Général Louis Delfino à Nice.

Carrefour : La grogne sociale prend de l'ampleur et les premières mobilisations commencent les 23 et 29 décembre 2015. Elles sont appelées à se multiplier Depuis la remise en cause des droits existants et relatifs aux indemnités de départ en retraite, la confiance dans le pilotage social des hypermarchés Carrefour n'est plus au rendez-vous. Le personnel ne comprends pas le fondement des mesures prises par la direction avec le soutien de la FGTA-FO et de la CGC.

Face au peu d'explications crédibles, le sentiment du personnel s'affirme: Après une remise en cause des modalités de paiement de la prime de fin d'année et la chute du montant de la participation, le groupe Carrefour cherche à faire fondre les avantages sociaux après avoir réussi la fonte des effectifs. Le mécontentement des salariés s'est traduit massivement lors de la consultation organisée par la CFDT dans les magasins où elle est présente.

Malgré cette période de fête peu propice à une mobilisation les salariés de plusieurs magasins ont pris l'initiative, avec le soutien des équipes CFDT, de débrayer contre la signature de cet accord. Certains l'ont fait le 23 décembre, d'autres le feront le 29 décembre.

Les négociations annuelles auront lieu le 9 février, à cette occasion les salariés comptent bien se faire entendre de nouveau. La Fédération des Services CFDT soutien ces actions et souhaite que la direction de Carrefour rassure les personnels sur ses intentions par des mesures positives sur l'emploi et le pouvoir d'achat. Sans social pas de commercial! Fêdératlon des Services CFDT